6   Les juges arbitres

Présentation

Toute compétition de Badminton, qu' il s' agisse d' un match international, d' un championnat national ou d' un tournoi local, doit disposer d' une personne impartiale possédant des connaissances très étendues, à qui le Comité Organisateur, les joueurs ou les Arbitres peuvent s' adresser en cas de besoin, pour des questions de règlement.

Pour une compétition importante, le Juge Arbitre est nommé en général par une instance supérieure à celle qui organise la manifestation ; c' est à dire, la F.F.B.A Dans le cas d' une compétition moins importante, le Juge-Arbitre peut être nommé par l' organisation locale ou régionale.

Le Juge-Arbitre devrait être un administrateur expérimenté avec une connaissance parfaite des règles et règlements. Il doit savoir prendre l' initiative et être ferme.

Fonctions et responsabilités

1 - Définir le partage des principales tâches avec son adjoint, si un tel partage s' avère nécessaire ou souhaitable, notamment dans le cas d' une manifestation très importante ou très complexe.

2 - Approuver les équipements du point de vue technique : hauteur sous plafond, surface des courts, fonds sombres, éclairage, de jour et de nuit, etc... (Note : Dans la pratique, si le Juge-Arbitre habite loin du lieu de la manifestation, il ne pourra probablement pas s' y rendre suffisamment longtemps avant le début de la compétition pour exercer une influence décisive sur les conditions. Cependant, il devrait être en mesure de superviser les modifications mineures nécessaires, par exemple concernant le placement des panneaux ou des cavaliers publicitaires près des courts, etc... Si le Juge-Arbitre n' est pas en mesure d' effectuer les contrôles nécessaires avant le début des compétitions, il peut déléguer cette tache à son adjoint ou à un responsable local coopté à cet effet).

3 - Se procurer des informations actualisées sur les performances récentes des joueurs, aux fins d' approbation de la composition des tableaux (voir ci-dessous). (Note : Ceci est d' une importance critique dans le cas d' une compétition entre équipes nationales pour laquelle le règlement prévoit la nomination des joueurs dans l' ordre de leur classement actuel).

4 - Assister, si possible, au tirage au sort (au titre d' observateur), pour s' assurer que le règlement est respecté en ce qui concerne le placement des têtes de série et la composition des tableaux. (Note : Le plus souvent, le Juge-Arbitre ne pourra pas assister en personne au tirage au sort pour un tournoi. Toutefois, il devrait examiner les tableaux pour s’assurer que les organisateurs ont respecté le règlement).

5 - Se procurer avant le début de la compétition, un exemplaire de l' ordre des matches, de l' horaire et tout autre renseignement sur le déroulement prévu de la compétition, afin de se préparer à la tâche d' en contrôler le déroulement.

6 - Approuver, (en coopération avec le Juge-Arbitre Adjoint), la sélection des Arbitres, Juges de Service et Juges de ligne et, pendant le déroulement des matches, avoir pouvoir absolu de décider, le cas échéant, de leur remplacement.

7 - Tiendra avec son Juge-Arbitre Adjoint une séance d' information réunissant tous les Arbitres, afin de porter à leur connaissance les conditions particulières de la compétition et de leur donner le cas échéant quelques consignes et recommandations. Il y a lieu de traiter tout particulièrement les questions suivantes :


8 - Confirmer la disponibilité d' un stock suffisant de volants de vitesses appropriées, selon les conditions climatiques locales. (Note : Les volants auront été commandés et livrés avant l' arrivée du Juge-Arbitre, mais il est indispensable d' en contrôler la quantité et la qualité, afin de pouvoir procéder en connaissance de cause).

9 - Superviser des tests systématiques des volants pendant toute la durée de la compétition. Ceci nécessitera d' organiser une séance d' essai quotidienne une demi-heure avant le début des matches, et de déterminer la fréquence d' essais supplémentaires éventuels selon les conditions locales. Le Juge-Arbitre devrait choisir des joueurs représentatifs pour effectuer ces essais, mais ceux-ci ne devront pas participer aux décisions quant aux volants à utiliser. Selon les résultats des essais, le Juge-Arbitre décidera quelle est la vitesse à utiliser et donnera des instructions pour la distribution des volants correspondants. Pour mettre en œuvre ces procédures, le Juge-Arbitre devra contrôler régulièrement les conditions dans la salle ayant une influence sur le comportement des volants, à savoir les conditions de température.

10 - Coopérer avec le Président du Comité d' Organisation à l' établissement de la procédure de contrôle antidopage, suivant les dispositions du règlement. Cette procédure comportera notamment la notification à tous les participants, ainsi qu' aux managers/entraîneurs des joueurs, des modalités correspondantes.

11 - Coopérer avec le médecin attitré ou tout autre personnel médical en cas de blessure grave d' un joueur, notamment en vue de la décision à prendre quant à l' aptitude de l' intéressé à poursuivre la compétition.

12 - Définir les procédures de communication permettant les échanges d' informations importantes, décisions, etc... ainsi que les contacts avec les officiels, capitaines d' équipe, entraîneurs et joueurs.

13 - Occuper une position visible. En l' absence du Juge-Arbitre, quelle qu’en soit la raison (sauf absence très courte), son suppléant devra être « en poste » et disponible.

14 - Veiller au respect des règles et des règlements par tous les participants.

15 - Interpréter en dernier recours toute question touchant aux règles et règlements et trancher sur tout recours introduit par un joueur ou une organisation participante.

16 - Approuver les résultats officiels de la compétition et veiller à ce que ceux-ci soient transmis à l' instance appropriée.

17 - Signaler toute insuffisance ou non-conformité dans la conduite de la compétition à l' instance appropriée, laquelle sera normalement celle qui avait désigné le Juge-Arbitre.

Comment devenir Juge Arbitre ?

Le corps arbitral en France comporte cinq grades de Juge-Arbitre :
Juge Arbitre Stagiaire
Juge Arbitre Départemental
Juge Arbitre Régional
Juge Arbitre National
Juge Arbitre International

La formation commence par un stage « Stage Organisation de Compétitions et apprentissage des logiciels d’aide à la gestion des compétitions de Badminton ». Le stage « Stage Organisation de Compétition » (SOC) : Ce stage est organisé sous la responsabilité conjointe de la Commission Compétition et de la Commission d’Arbitrage (Départementale ou Régionale).

Le candidat participe à un stage de formation de 15 heures pendant lequel il reçoit une formation théorique dont le contenu porte sur :

A l’issue du stage, une attestation de suivi de stage lui est remis.

Stage de Juge Arbitre (SJA) - 14h de formation

A l’issu de ce stage et du contrôle de connaissances inclus dans ce stage, le stagiaire devient Juge Arbitre Stagiaire à la condition impérative qu’il soit au moins Arbitre départemental (il n’est pas nécessaire d’être en activité).

Voici un document explicatif :

Âge des arbitres

L’âge minimum requis pour obtenir le diplôme de Juge Arbitre est celui de la majorité (pour des raisons de responsabilité). Il est possible de commencer la formation avant la majorité et de suivre le stage de Formation d’Arbitre à partir de l’âge de 16 ans.

Pour devenir Arbitre Départemental

Pour devenir Juge Arbitre Départemental, le Juge Arbitre stagiaire doit valider la partie pratique de sa formation. La formation pratique se fait en situation : le Juge Arbitre stagiaire exerce la fonction de Juge Arbitre Adjoint d’un Juge Arbitre confirmé. Deux ou plusieurs mises en situation sont nécessaires en alternant les rôles et les Juges Arbitres examinateurs. Après concertation le stagiaire peut devenir ou non Juge Arbitre Départemental. Une fois Juge Arbitre Départemental, il peut exercer la fonction de Juge Arbitre Adjoint ou de Juge-Arbitre dans des tournois ou des compétitions Départementales ou de Ligue.

Pour devenir Juge Arbitre Régional

Pour devenir Juge Arbitre Régional le Juge Arbitre Départemental doit présenter un dossier personnel d’activité comportant pour chaque compétition pour laquelle il a exercé une fonction de Juge-Arbitre ou de Juge Arbitre Adjoint, le rapport du Juge-Arbitre et tout autre document qu’il a pu élaborer pour la compétition (tableaux horaires, règlement particulier, etc...). S’il apparaît dans le dossier d’activité sur 2 années consécutives qu’il n’y a pas eu de problèmes particuliers pour des compétitions de niveau ligue (ouverte à des joueurs NC à C), le Juge Arbitre devient Régional. La décision est prise au niveau de la Commission Nationale d’Arbitrage sur proposition de la Commission Régionale d’Arbitrage.

Pour devenir Juge Arbitre National

Pour devenir Juge Arbitre National, le Juge Arbitre Régional avec au moins 2 années consécutives d’activité comme Juge Arbitre Régional doit avoir un dossier concernant des compétitions récentes de niveau national ouvertes aux joueurs A et B. Il passe un examen pratique qui se déroule de la façon suivante : le candidat est Juge-Arbitre sur une compétition de niveau national où l’examinateur est présent ou bien Juge-Arbitre Adjoint. Le formateur doit être Juge Arbitre National. La liste des formateurs est établie par la C.N.A. chaque année.

Pour devenir Juge Arbitre International

Badminton Europe (BE) et Badminton World Federation (BWF) délèguent à des instances compétentes pour choisir les candidats aux grades internationaux qui demandent une grande expérience et une bonne maîtrise de l'anglais parlé.

Les arbitres et juge-arbitres français de haut niveau disposent aujourd’hui d’une reconnaissance et d’une expertise certaines au sein des différentes structures continentales (Badminton Europe) et mondiales (Badminton World Federation). Ceci constitue ainsi un élément de notoriété pour la FFBa et le gage d’une certaine cohérence de la politique de formation.

4 niveaux internationaux classés par ordre d'importance : BE accrédité - BE certifié - BWF accrédité - BWF certifié.

Les juges arbitres français BE accrédités :
Aucun
Les juges arbitres français BE certifiés :
Aucun
Les juges arbitres français BWF accrédités :
Ernest Robinson
Les juges arbitres français BWF certifiés :
Isabelle Jobard

Activité et formation continue

Les grades de Juge Arbitre ne sont pas acquis à vie. Le grade peut se perdre si le Juge Arbitre ne répond plus aux critères et à fortiori si le Juge-Arbitre n’a plus d’activité. Un Juge Arbitre qui serait resté sans activité pendant une durée assez longue, sera réintégré dans le grade qui correspond à son niveau réel du moment et/ou devra participer à nouveau à un stage. Des journées d’information ou de recyclage peuvent être organisées par les C.R.A. ou la C.N.A.. Les Juges Arbitres doivent se tenir au courant des évolutions des règlements et les tenir à jour. La liste des Juges Arbitres Stagiaires Départementaux, Régionaux et Nationaux sera établie chaque année au vu de leur déclaration d’activité.

Est considéré comme Juge Arbitre actif, en Aquitaine, un Juge-Arbitre ayant officié comme Juge Arbitre principal au cours de 2 compétitions minimum.

Les formateurs

Les formateurs sont des Juges Arbitres Nationaux et/ou expérimentés et habilités

Les formateurs aquitains :
Anne Chaillou (formatrice SOC et JA).
Bruno Pinaud (formateur SOC et JA).

Conseils au Juge Arbitre

1 - Se munir d' accessoires essentiels :

2 - Donner des décisions claires et précises.
3 - Eviter toute tentation de compromis. Toute question soumise au Juge-Arbitre exigera normalement une stricte interprétation des règles ou des règlements ; les aspects touchant au fair-play ayant en général été réglés par un Arbitre ou un autre officiel.
4 - Refuser toute demande injustifiée de remplacement d' un Arbitre ou d' un Juge de Ligne ; ceux-ci méritent le soutien de l' instance supérieure.
5 - Dans la mesure du possible, éviter d' intervenir dans le processus opérationnel ou de prendre des décisions à ce niveau. Le Juge-Arbitre ne devrait intervenir que dans les cas de non-respect flagrant des règles etc. ..., exigeant une mise au point immédiate.
6 - Tout faire pour assurer un traitement équitable et impartial à tous les participants.

Le Juge Arbitre adjoint

En toute situation où la présence d' un Juge-Arbitre est nécessaire, il peut être indispensable également de nommer un adjoint qui devra assurer une assistance administrative au titulaire, le remplacer pendant des absences de courte durée et même prendre sa place en cas de force majeure. Les qualifications requises sont donc les mêmes que pour le Juge-Arbitre. Il est préférable que le Juge-Arbitre Adjoint soit nommé par une instance supérieure, mais il peut au besoin émaner de l' organisation locale.
En outre, quand une compétition comporte plus de 7 terrains, il faut un Juge Arbitre Adjoint dans la salle et quand il y a plusieurs salles, il faut autant de Juge Arbitre que de salle dont un qui est responsable de la compétition.

Le Juge Arbitre Adjoint doit :
1 - Préparer un plan et une liste d' affectation des Arbitres.
2 - Participer à la séance d' information avec les Arbitres.
3 - Contrôler la répartition des Juges de Ligne pour affectation aux courts, et le plan régissant le roulement des équipes pendant la compétition.
4 - Donner à chaque membre de ces équipes des consignes quant aux signes vocaux et gestuels à donner.
5 - Veiller au respect des consignes vestimentaires éventuelle (Note : les Juges de Lignes, à moins qu' on ne leur fournisse des vêtements standards, tels que pull-overs ou tee-shirts identiques, devraient porter des vêtements sobres à l' exclusion de tout article de couleur vive ou tape-à-l' oeil. Dans le cas de vêtements standards, des dispositions seront à prendre pour leur distribution et leur remise, vestiaire, etc. ...).
6 - Assurera une coordination étroite et permanente avec le Juge-Arbitre et le responsable de la table de marque.

Pourquoi former des Juges Arbitres ?

D'abord, cela peut être un moyen de cotoyer des joueurs de très bon niveau et donc de voir du badminton de haut-niveau.
Ensuite, depuis la saison 2006 / 2007, la L.A.B. exige pour chaque club organisant des Compétitions, qu’il y ait au moins un Juge-Arbitre actif dans le club, et que la somme des activités (d’un ou plusieurs Juges-Arbitres du club) au sein ou en dehors de la Ligue, soit au moins égale au nombre de compétitions organisées par le club.
De plus, les interclubs nationaux imposent aux clubs participants de possèder un Juge Arbitre qui interviendra lors de journées interclubs.
Cette obligation pourrait bien être mise en place également au niveau régional ou départemental.

nextCliquez sur le rond en haut "étape 7"