Jeux méditerranéens 2013 @ 28 June 2013 10:14 PM
Badminton logo MersinConnaissez-vous les jeux méditerranéens ?
Oui, on en a entendu parlé mais vaguement. Soyons honnêtes, malgré leur régularité - compétition multisports où se rencontrent des sportifs des pays du bassin méditerranéen depuis 1951, date de la première édition des Jeux, ils sont organisés par le Comité international des Jeux méditerranéens (CIJM) et se déroulent tous les 4 ans, l'année qui suit les Jeux olympiques d'été. Ils rassemblent actuellement 23 pays : 20 ayant un littoral sur la Méditerranée et trois pays enclavés mais néanmoins considérés comme méditerranéens (la Serbie, Andorre et Saint-Marin) - les Jeux méditerranéens sont encore relativement peu connus du grand public, du moins en France. Pour l'édition 1993, la France et la région Languedoc-Roussillon ont fait une grande promotion pour tenter de les faire connaître : construction d'installations sportives, émission d'une pièce de 20 francs commémorative (localisation des villes organisatrices).
Le programme des Jeux méditerranéens est extrêmement varié. Ces jeux constituent par ailleurs une opportunité de présenter des disciplines, comme le karaté, qui ne sont pas retenues dans la programmation olympique. En outre, des disciplines de handisport sont disputées pendant les Jeux.

Pour l'édition 2013, le 28 janvier 2011, le CIJM a retiré l'organisation des JM 2013 à Volos (Grèce), pour manque de préparation. Le 25 février 2011, la ville de Mersin (Turquie) a été désignée pour la remplacer. Pour la première fois, l'équipe de France de badminton participe aux Jeux Méditerranéens. La délégation tricolore a fait de cette compétition un objectif phare de la saison 2013. "Pour la première fois, le badminton est au programme de la compétition, l'objectif sera d'entrer dans l'histoire, celle du badminton, celle des Jeux Méditerranéens. On doit débuter cette olympiade de la performance par des résultats aux Jeux Méditerranéens. On se doit d'être médaillé en simples hommes avec Brice Leverdez, ainsi qu'en double hommes et double dames. Le simple dames avec Perrine Le Buhanic reste à notre portée", souffle Philippe Limouzin, le nouveau DTN.
Grosse chance de médaille d'or en simple hommes, donc, avec Brice Leverdez même si l'espagnol Pablo Abian n'a pas dit son dernier mot.
Matthieu Lo Ying Ping (Saint-Bruno) a aussi une bonne carte à jouer (poules).
Brice actuellement a atteint les demi-finales et rencontrera demain Ernesto Velasquez. De son côté, Matthieu est aussi en demi, opposé à Pablo.
En simple dames, Perrine Le Buhanic a fini deuxième de poule avant de perdre en trois sets serrés en quart de finale.
En double dames il n'y a qu'une poule de 4 équipes où Audrey Fontaine et Emilie Lefel n'ont connu aucun souci jusque là en remportant aisément leur deux premiers matchs. La médaille d'or se jouera sur le troisième et dernier match contre une paire qui n'a pas eu de difficultés non plus.
En double hommes, Gaëtan Mittelheisser et Baptiste Careme, paire tête de série 1, ont fini premier de poule avant d'échouer 24-22 en demi-finale au troisième set. Dommage. Ils joueront cependant demain pour obtenir une modeste médaille de bronze.
Pour suivre les résultats demain.

News powered by CuteNews - http://cutephp.com