Championnats continentaux. Bravo !! @ 20 February 2016 11:35 PM
Lucas, solideHistorique.
Voici le premier mot qui est sorti sur les réseaux sociaux quand l'équipe de France masculine a atteint la demi-finale du championnat d'Europe par équipes le vendredi 19 février.
Historique car c'est la première médaille obtenue par la France dans cette compétition après deux éditions (2012 et 2014) arrêtées au stade des quarts de finale.
Et c'est un événement doublement historique avec la victoire en demi-finale en ce samedi 20 février.
Retour sur le parcours :
Chez les hommes, la France est tête de série 4 et a donc de bonnes chances d'atteindre la demi-finale. Le démarrage se fait en poule et la France rencontre d'abord l’Écosse, un gros morceau qui met très vite l'équipe bleu-blanc-rouge dans le bain et qui nous montre également la composition type avec notamment le Talençais Lucas Claerbout en troisième simple hommes (souvent le cinquième et dernier match). Un 4-1 prometteur ressort.
Vient ensuite la Suède avec des matchs pièges en perspective. Et c'est sur le score de 3-2 que la France obtient son sésame pour la suite avec deux doubles qui tiennent leur rang et avec un Lucas Claerbout solide en dernier match.
C'est la délivrance car la dernière rencontre contre la Slovaquie n'est qu'une formalité. 5-0.
Contre l'Ukraine, en quart de finale, le suspense ne sera pas au rendez-vous car Brice Leverdez en simple homme 1 et Lucas Corvée en simple homme 2 ont à cœur de remettre les pendules à l'heure quant à leur performance face à la Suède. Le deuxième Lucas termine le travail. Un 3-0 rapide, à peine 1h40 de jeu au total.
En demi-finale, l'ogre Danois s'impose facilement face aux Allemands. Qui peut vraiment s'opposer aux Danois dans cette compétition ?
De leur côté, les Français sont opposés aux Anglais. Brice Leverdez (n°35) bat Rajiv Ouseph (n°18) qu'il n'a pourtant gagné qu'une seule fois en sept rencontres dans le passé. La paire Bastian Kersaudy et Gaëtan Mittelheisser (n°58) subit la loi de la paire Marcus Ellis et Chris Langridge (n°25). 1-1
Lucas Corvée (n°75) perd contre Toby Penty (n°103) après une heure de jeu. La paire Ronan Labar et Julien Maio s'impose face à la paire Peter Mills et Tom Wolfenden. 2-2
Il ne reste plus que le simple de Lucas Claerbout (n°82) face à Sam Parsons (n°139). Un premier set bien maîtrisé et un deuxième set obtenu à l'arrachée par le très solide Aquitain propulsent l'équipe de France face à une des meilleurs équipes au monde.
On va d'abord souhaiter un prompt et bon rétablissement à Carsten Mogensen.
Voici les joueurs présents en équipe Danoise : Jan O Jorgensen (n°3), Viktor Axelsen (n°6), Hans-Kristian Vittinghus (n°26), Mads Pieler Kolding et Mads Conrad-Petersen (n°8), Anders Skaarup Rasmussen et Kim Astrup (n°24).
Mais à cœur vaillant...
En tout cas, bravo pour ce parcours.
La finale a lieu le dimanche 21 février à 10 heures (heure Française). Pour la suivre, voir les liens de l'actualité précédente.

Pour ce qui est des filles, l'absence de Sashina Vignes Waran rendait la tâche difficile mais les Françaises auraient clairement pu finir deuxièmes de poule. L'Allemagne s'impose 4-1 et l'Angleterre gagne au forceps 3-2 face à la France. La Talençaise Yaëlle Hoyaux a gagné avec solidité son match face à l'Anglaise.
En demi-finales, le Danemark a battu l'Allemagne 3-1 et la Bulgarie s'est imposée face à l'Espagne 3-2 (22-20 au troisième set du cinquième match !).

Adel Hamek médaillé2 autres Aquitains étaient aussi dans un championnat continental, celui d'Afrique.

Les joueurs de Chantecler, Adel Hamek (photo) et Rahim Belarbi, ont atteint la demi-finale avec l'équipe d'Algérie, après avoir battu le Ghana et l'Ouganda en poule, en s'inclinant face à l'ile Maurice qui perdra ensuite en finale face à l'Afrique du Sud.

Avant cette compétition, il y avait l'open de l'île Maurice (du 11 au 14 février 2016) où les deux Aquitains ne se sont inclinés qu'en finale en double hommes.

En simple, Adel a atteint la demi-finale, ne perdant que face au futur vainqueur.

News powered by CuteNews - http://cutephp.com