Nouveau président Fédéral ? @ 14 November 2016 10:20 AM
nouveau président fédéralCe week-end, se tenait l'assemblée générale élective de la Fédération Française de badminton. En effet, tous les quatre ans, juste après les Jeux Olympiques, il faut réélire un conseil d'administration et repartir avec un nouveau projet.

D'habitude, il est assez simple de relayer ce type d'informations.
Il suffit de dire que c'est Florent Chayet, président actuel de la ligue d'Occitanie qui a été élu avec 58% des suffrages. Seulement voilà, tout n'est pas si simple, en réalité. La vie, comme le badminton, est un système complexe.

Pour l'occasion, il y avait une nouveauté dans la forme du scrutin car on est passé d'une forme uninominale à celle de listes.
Théoriquement, les personnes désireuses d'être présidentes de la fédération postulent avec une liste de personnes et en fonction du nombre de voix exprimées, les listes obtiennent un certain nombre de postes du conseil d'administration.

Proposer une liste n'est pas des plus simples, il faut x personnes, penser à la parité hommes-femmes et avoir dans ses rangs un médecin. Deux listes, seulement, étaient à départager : celle du président sortant, Richard Remaud, et celle de Florent Chayet, membre de l'ancien conseil d'administration.
La première candidature semblait mûrie d'une ambition certaine avec un site spécialisé pour l'occasion et avec des dates laissant rêveur (réussir 2024, construire 2040).
La deuxième candidature interpelle par son originalité, mue avant tout par un geste de contestation ("la plume qui chatouille").
C'est explicité très clairement : "Ce n'est donc pas une vraie liste... Je ne propose ni équipe, ni programme...". Les participants de cette liste devaient démissionner si cette dernière devenait majoritaire. Et ce fut le cas, 58% des votants ont préféré contester que continuer. 18 sièges pour la plume qui chatouille (seul le président n'a pas démissionné) et 7 sièges pour la liste de Richard Remaud.
La Fédération Française de badminton compte donc dans ses rangs un conseil d'administration un peu déserté car seulement huit personnes siègent désormais (à confirmer).

Pour rappel, les votants étaient les personnes mandatées par les ligues, il s'agit donc de grands électeurs. Voici les électeurs de la Nouvelle-Aquitaine présents ce week-end au siège du CNOSF.

News powered by CuteNews - http://cutephp.com